Votre ostéopathe est NI-NI/exclusif, trés bien mais qu'est ce que c'est ?

Vous avez peut être entendu parler des Ostéopathe « Ni-ni » Mais qui sont ils ?

 

Vous n’en avez jamais entendu parler de votre côté ? C’est normal. Il s’agit en fait d’une petite « guéguerre » entre les ostéos, les kinés, et les médecins. A première vu rien à voir avec vous, patients. Pourtant ce conflit touche en fait aux racines de l’ostéopathie, à sa philosophie.

Sachez que si vous avez entendu que votre ostéopathe est exclusif, cela veut dire la même chose d'une façon moins négative !

Vous ne le savez peut-être pas, mais les ostéopathes se battent pour que l’ostéopathie soit une ostéopathie de qualité.

Cela sous entend, a priori, qu’il faut qu’elle soit pratiquée de manière « exclusive ». Mais alors qu’est ce qu’un ostéopathe exclusif ? Un ostéopathe exclusif, c’est un ostéopathe qui n’est pas qu’à moitié ostéo. Il est juste ostéopathe. Pour l’être correctement.  Il n’est donc ni kiné ostéo, ni médecin ostéo. D’où le fameux « ni ni ».

C’est comme si je devais chercher un dentiste « ni gynéco, ni rhumato ».

Ça a l’air absurde. Si j’ai besoin d’un dentiste, je cherche un dentiste. Point. Il semble évident que je ne cherche pas quelqu’un qui me fasse à la fois un détartrage et un frottis.

Seulement voilà, quand on creuse un peu le sujet, cette « guéguerre » qui nous est inconnue à nous patients, reflète d’une situation un peu particulière.
Les médecins ont longtemps été, n’ayons pas peur des mots, contre l’ostéopathie. Jusqu’à la qualifier de « doctrine irrationnelle et antiscientifique » (source Wikipédia, je n’engage pas mon honneur sur cette affirmation).

En 2002, le titre d’ostéopathe a officiellement été reconnu en France.

Cette médecine « irrationnelle » est devenue légale, n’en déplaise à certains.
Certains médecins se sont fait à l’idée, d’autres se sont même dit « tiens, pourquoi pas essayer ? ». Signe d’une ouverture positive a priori, ils ont alors suivi des formations pour eux-mêmes pratiquer l’ostéopathie.
Et c’est là que le bât blesse.
La formation des médecins pour avoir un « DIU en médecine manuelle » est d’en moyenne 250 heures. Là où un ostéopathe lui, doit suivre une formation de plus de 4 000 heures.

Vous me direz « oui, mais les médecins ils ont déjà suivi des milliers d’heures de formation pour devenir docteur». Et vous aurez raison.
Par contre il me semble quand même, qu’un dentiste par exemple, se spécialise dès sa 2ème année d’étude. Dès son concours de médecine réussi en fait.

Donc à priori il passe plus de 250h à se former à sa spécialisation.

Laisseriez-vous un médecin généraliste ayant suivi une formation de 250h en dentisterie vous poser une couronne dentaire ? Pas sûr.
Nous pouvons aussi nous poser la question à l’inverse : iriez-vous voir un ostéo qui s’est spécialisé en médecine générale suite à 250h de formation ? De mon côté j’ai la réponse.

Le vrai problème de fond avec cette histoire d’exclusivité c’est que l’ostéopathie est une médecine jeune, qui vient à peine d’être reconnue.
Idem donc pour le statut d’ostéopathe.

Du coup, avant un médecin ostéo, ou un kiné ostéo, ça semblait rassurant comme concept. Celui qui nous manipulait avait au moins des bases en médecine et en anatomie. Mais quand on regarde les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), sorte de Big Boss mondial de la Santé, et les nouveaux décrets entrés en vigueur concernant l’ostéopathie en France, la tendance s’inverse.

 

Car on sait maintenant qu’un ostéo pour être bon, doit avoir été bien formé. A l’ostéopathie.

De même qu’on sait depuis longtemps déjà qu’un gynécologue pour être bon, doit avoir été bien formé. A la gynécologie.
C’est en fait assez simple.

Les ostéos « exclusifs », aussi appelés « les ni ni » ne sont pas friands de ce type d’ostéopathie pratiqué à la « va-vite ». Car selon eux, elle ne garantit pas une ostéopathie de qualité pour nous patients.
Pour info d’ailleurs, l’expression « ni ni » est connotée négativement. Plutôt employée par les médecins et kinés, que par les ostéopathes eux-mêmes.

D’ailleurs les kinés dans tout ça ? Ben c’est pareil. Un kiné qui décidait que finalement l’ostéopathie c’était pas si mal, pouvait suivre une formation express pour devenir ostéo. Les derniers décrets encadrant l’ostéopathie ont d’ailleurs remis en question ce type de formation pour les kinés.

Par contre, certains kinés, vraiment intéressés par l’ostéopathie ont suivi une double formation. C’est-à-dire qu’ils ont suivi une formation de kiné complète, puis une formation d’au minimum 5 ans à temps complet pour devenir ostéopathe. Vraiment ostéopathe. Kiné ostéopathe dans son sens le plus noble.
Mais ceux-là, il y en a très peu.

De mon côté je n’ai rien ni contre les médecins, ni contre les kinés, au contraire. Mais mon ostéo est exclusif.
Parce que quand je veux voir un ostéo, je ne cherche ni un kiné, ni un médecin.

 

Référence : https://toulouseosteopathe.com/mon-osteo-est-exclusif/

SIX Arnaud Ostéopathe Vergèze

SIX Arnaud Ostéopathe D.O. T.O.

Diplomé de l'Institut Toulousain d'Ostéopathie

07.81.98.76.51

290 rue du puech 30310 VERGEZE