SIX Arnaud Ostéopathe D.O. T.O.

Diplomé de l'Institut Toulousain d'Ostéopathie

07.81.98.76.51

290 rue du puech 30310 VERGEZE

Notre lieu de travail est très souvent celui où nous passons le plus de temps par semaine. Nous y accumulons des tensions et des contraintes posturales. Quel que soit le métier, chacun passe quotidiennement de nombreuses heures dans la même posture, ou à répéter le même mouvement. Être assis devant un ordinateur, porter des objets, des caisses ou des outils, faire un travail manuel avec un bras toujours sollicité, ou simplement travailler dans des positions pénibles, sont des facteurs de nombreux troubles musculo-squelettiques (TMS). Le stress quand à lui provient des agressions extérieures que subit l’organisme : bruit, surmenage, pression, conflits… Il provoque des modifications dans le corps comme système de défense.

Ces troubles, représentés majoritairement par le stress et les troubles musculo-squelettiques (TMS), représentent un réel problème de santé qui touchent de nombreux salariés. Un salarié sur cinq déclare souffrir de troubles de santé liés au stress au travail (Source INRS). Hors, l’absentéisme au travail engendre chaque année des pertes considérables.

Le bien-être, la santé des salariés et les conditions de travail, constituent donc un enjeu majeur.

Le stress se manifeste sur trois niveaux :

     -augmentation du taux d’adrénaline, qui permet à l’organisme de réagir rapidement (augmentation rythme cardiaque, respiration plus rapide)

     -augmentation du taux de cortisol qui a un rôle d’anti-inflammatoire. Si à cette étape l’organisme réussi à lutter contre le stress, le corps pourra revenir à la normal. Dans le cas contraire, le stress devient chronique et le dernier niveau se met en place.

     -au troisième niveau, le système nerveux, trop sollicité, prend le dessus sur la gestion de nos réserves d’énergie. C’est à ce moment là que les troubles apparaissent. Attention à ce que le stress ne contribue pas à l’installation de maladies chroniques voire dégénératives (tumeurs, maladies auto-immunes, hypertension…).

Les symptômes dus à un état de stress chronique sont :

     - douleurs musculaires et articulaires,

     - maux de tête,

     - troubles du sommeil,

     - troubles de l’appétit et de la digestion,

Les TMS

Ils regroupent les douleurs et incapacités fonctionnelles : lombalgies, sciatiques, cervicalgies, tendinites (épaule, coude). Ils peuvent aller de la douleur chronique jusqu’à une incapacité à travailler.

Ils sont souvent causés par la position de travail, la sédentarité, les situations de stress professionnel.

 Ils sont responsables de nombreux arrêts de travail.

À l’écoute de ces affections musculaires ou articulaires liées aux conditions de travail, l’ostéopathe utilise une méthode de soins qui s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain.

 

Comment se manifestent-ils ?
Les troubles du sommeil apparaissent, la concentration au travail devient difficile, les douleurs se font ressentir, et de la fatigue morale peut en découler. Le temps passé au travail est important, et lorsque l’ergonomie est mauvaise, les TMS se manifestent par l’apparition de douleurs et autres gênes diverses.

Fatigue oculaire, maux de tête, mal de dos, raideur du cou et des épaules, fourmillements dans les doigts, sont les principales pathologies liées au travail sur lesquelles l’ostéopathie peut agir.

Quelques chiffres concernant les TMS :

                                                                                                                     (sources: ANACT 2009,CNAMTS, www.info-tms.fr , INRS)

Coût des TMS pour l’entreprise

 Enjeu majeur de santé publique, les TMS ont un coût pour l’entreprise. On estime entre 100 et 500 euros par an et par salarié les coûts directement imputables aux TMS et à leur gestion. En plus du montant direct de la réparation et de l’impact sur le taux de cotisation de l’entreprise, il faut tenir compte des coûts indirects. Les TMS ont, en effet, un impact majeur en matière d’absentéisme (près d’un million de journées de travail perdues pour maladie professionnelle en moyenne ces dernières années) et de turnover.

Les arrêts de travail qui en découlent durent très longtemps : 300 jours en moyenne pour une pathologie de l’épaule, 319 jours pour une affection chronique du rachis lombaire due à des vibrations et 330 jours pour le même type de pathologie due à une manipulation de charges lourdes. Les TMS entraînent également une baisse de performance pour l’entreprise (diminution de la productivité, de la qualité…).

Sources: preventionbtp.fr

 

Les conséquences des TMS pour les entreprises sont loin d’être négligeables. A titre d’exemple, le coût moyen (soins + indemnisations) d’un TMS est supérieur à 21 000 euros.
En 2012, les TMS indemnisés ont entraîné la perte d’environ 10 millions de journées de travail et 1 milliard d’euros de frais couverts par les cotisations d’entreprise.

L’ostéopathie peut prévenir et traiter ces troubles . Le traitement associé à des conseils sur l’ergonomie du poste de travail permet de  trouver une solution adaptée, et éviter la récidive. C’est la raison pour laquelle j’ai effectué un séminaire délivrant un certificat de posturologie me permettant de posséder les connaissances nécessaires à ce type de problématique.

Les bénéfices sont multiples

 

 

 

Une prise en charge ostéopathique régulière est encore plus indispensable au corps humain que le contrôle technique d’une automobile, évitant accidents et usures prématurées.

 

Je vous propose une intervention cohérente, performante, organisée et intégrée à votre situation afin de répondre au mieux aux besoins de votre entreprise.  Je suis équipé de l’ensemble du matériel nécessaire à la bonne pratique ostéopathique (table pliante, drap d’examen…) et m’installerais dans un local mis à ma disposition. Si cela vous intéresse n’hésitez pas à me contacter par téléphone ou courriel.

OSTÉOPATHIE DANS LE MONDE DU TRAVAIL

SIX Arnaud Ostéopathe Vergèze